Pour se faire respecter par la Mairie, pour faire valoir nos revendications, Le jeudi 9 avril 2015, faisons-nous entendre !

Le syndicat FORCE OUVRIERE, Ville de Paris appelle tous les agents municipaux à un rassemblement  devant l’Hôtel de Ville à partir de 10h00. Dans tous nos services, les conditions de travail se dégradent, le manque de moyen augmente, les relations avec la hiérarchie de plus en plus difficiles, et sur la fiche de paye : rien ! Pourtant les agents de la Ville de Paris n’acceptent pas cette situation.

Ainsi, le conflit en cours à la D.J.S, où à des revendications de 180 euros par dimanche travaillés, la Mairie  « répond » par l’absence totale de propositions pendant un an. Puis elle a compté sur l’essoufflement du conflit, mais c’était mal calculé, puisque face à ses propositions tardives, c’est maintenant sur le samedi que les actions se mènent dans l’unité. De plus, malgré les menaces de sanctions, le mouvement s’amplifie.

A cela s’ajoutent les suppressions de postes budgétaires sur les emplois dit supports qui aboutit par exemple pour une Agent de Logistique Général après 30 ans de bons et loyaux services à se retrouver « transférer » avec le véhicule de service ! Ce sont les restructurations dans les bureaux au détriment des adjoints administratifs qui font le travail de catégorie B, et ceux de catégorie B qui font le travail des A, sans le salaire ni la reconnaissance.

Et c’est maintenant à la DASES avec la liquidation des SSDP, et la remise des agents sociaux (500 au total) à disposition du CASVP, et dans quelles conditions ! C’est la suspicion sur les éventuels projets de fermeture de cette Direction d’établissements départementaux de l’aide sociale à l’enfance du titre IV.  Les agents inquiets refusent de baisser les bras.

Ce sont aussi les personnels du BSEH, (LHVP, SMASH, et LEPI) qui s’élèvent si contre les orientations d’un cabinet d’audit (au frais du contribuable et payé combien ?) qui visent à supprimer des services analytiques entiers. Peu importe de livrer à la rapacité des marchés des secteurs entiers du service public, notamment la santé et l’hygiène! Avec FO et la CGT, ils n’acceptent pas cette dérive, et agissent  pour la défense du service public.

Toutes et tous, 10h30 place de l’Hôtel de Ville,

12h30 Place d’Italie pour :

 

  •  L’augmentation des ratios Promu/Promouvable  pour atteindre le 100%,
  • L’augmentation des éléments variables dont la responsabilité incombe à la Ville de Paris
  • L’arrêt des suppressions de postes et de services entiers dans les Directions de la Ville (DASES, DPA, DVD, DAC, etc….) sources de stress et de souffrance au travail.
  • La création des postes de titulaires en lieu et place de l’emploi par La Ville de CAE, contractuels, vacataires, pour les recruter sur des emplois pérennes.

 

*Un préavis de grève allant de 1h à la journée a été déposé spécifiquement

Voir le tract conféféral